O comme OSCAR



Observateur

La taille du terrain de jeu des ballons lors d'une compétition dépasse de loin la taille de tous les autres terrains de jeu que vous pourriez imaginer. Les pilotes y survolent des cibles définies par les organisateurs ou par eux-mêmes. Pouvez vous imaginer la difficile tâche qui consiste à surveiller et repérer les marqueurs puis à mesurer la distance au but ?

Les observateurs sont chargés de cette tâche délicate ainsi que de surveiller le comportement des compétiteurs entre eux, vis-à-vis des tiers et des officiels. Ils doivent aussi surveiller que personne ne triche. D'une année sur l'autre on rencontre les observateurs habitués des compétitions tandis que d'autres franchissent le pas et passent leur brevet pour pouvoir faire la compétition à leur tour. Depuis quelques années le niveau des observateurs français s'améliore mais leur rôle reste toujours aussi difficile : ils volent rarement, n'ont pas une minute à eux, et sont parfois considérés comme des flics. Ils sont indispensables car ils sont les garants de l'honnêteté et de l'équité des épreuves. D'une épreuve sur l'autre, les observateurs changent systématiquement de ballon afin que ne se nouent pas des liens trop amicaux.

Être observateur, c'est aussi l'occasion de voir la compétition de l'intérieur et de regarder les meilleurs pilotes français s'affronter. Les observateurs peuvent aussi passer "observateur international" et observer lors des championnats internationaux.

Organisateur

L'organisateur d'une manifestation est confronté à plusieurs dilemmes : il doit concilier des intérêts divergents. Pour mettre sur pied un meeting, il faut de l'argent pour le gaz, le logement, les repas et les cadeaux aux pilotes, puisque la tradition est la (quasi-)gratuité pour les participants. Une seule solution : les sponsors et les collectivités locales qui en échange réclament des retombées médiatiques et de l'animation !

Voilà la belle manifestation aérostatique transformée en kermesse avec animateur, sonorisation, captifs, baptêmes de l'air, ... Si le temps n'est pas favorable, il arrive que l'organisateur pousse les pilotes au décollage, les mécontentant pour satisfaire les sponsors et le public. La grosse difficulté est de parvenir à accorder les aléas de la météorologie, les désirs des sponsors, le divertissement du public et bien sûr l'agrément des pilotes, prompts à reprocher la moindre erreur. Comment connaître six mois avant une météo imprévisible à plus de trois jours ?

Les anglais prennent moins de risques puisqu'ils pratiquent peu le sponsoring lors des manifestations, et que les pilotes doivent financer leur participation. Il y a alors moins de pression sur le directeur des vols, l'organisateur et les pilotes. Il est vrai que la météo de nos voisins d'outre-manche est plus prévisible que la notre : brouillard, pluie, brouillard, ...

N Liste alphabétique P

L'Aérostation à la Française


Arnaud Deramecourt

L'adresse de cette page est : http://aerostation.free.fr/ffa/glo_o.shtml
Dernière mise à jour le 24/08/2000