T comme TANGO



Tenseur
(Ballon à gaz)

Dans le ballon à gaz, c'est une corde fixée autour de l'appendice qui sert à tendre l'enveloppe quand elle est trop flasque, pour ne pas perdre de gaz ou pour empêcher le ballon de remonter.

Testeur

Au sein de la FFA, quelques instructeurs possèdent aussi le titre de "Testeur". Leur rôle est d'évaluer les futurs instructeurs.

Thermique

Dès que le soleil réchauffe un terrain (mer, terre), il se manifeste des phénomènes de vents thermiques au dessus de ce terrain (enfin tout dépend de la virulence du soleil). Tandis que les vélivoles et les parapentes recherchent ces thermiques, les ballons les fuient comme la peste. Des bulles d'air chaud peuvent se détacher du sol et monter rapidement, entraînant désagréablement les ballons.

Les pilotes ont généralement chaud dans ces conditions et dès que les thermiques du matin se manifestent, ils cherchent à se poser aussitôt que possible. C'est pour cela qu'au printemps et en été les montgolfières ne volent que tard le soir ou tôt le matin. Les décollages aux heures torrides sont à proscrire, ou bien avec assez d'autonomie pour permettre un atterrissage calme. Ceux qui y ont goûté en ont gardé un fort mauvais souvenir. Les méfaits des thermiques peuvent aussi se manifester lors de vols captifs. Michel Bergounioux, testeur Français, pourrait vous raconter un bien mauvais souvenir à ce propos.

Touch and go

Cette expression anglaise dissimule une pratique fréquente du pilotage en particulier lors de la formation de jeunes pilotes. On touche le sol et on repart. Cela peut être pour l'entraînement à l'atterrissage, mais aussi pour changer de passager, de bouteille de gaz (dans ce cas, c'est un atterrissage et décollage de quelques secondes).

Traditions aérostatiques

Citons traditions les plus courantes  :

Dans certains pays, comme en Allemagne, le pilote bâptise ses passagers après le vol, selon un rituel spécifique : il allume une mèche des cheveux de son passager, puis l'éteint avec du champagne.

Traîner

Un bon petit vent bien établi ou quelques rafales, et il n'est plus question d'envisager de poser le ballon droit sans secousse. Il va falloir s'accrocher, mais pas n'importe où : on saisit bien fort les poignées intérieures destinées à cet effet. Un grand pré sans obstacle se présente, la montgolfière commence la descente, les arbres se mettent à défiler au ras des pieds. S'accroupir au fond de la nacelle, rester souple sur les jambes.

Le pilote coupe les veilleuse, la terre se rapproche mais ne ralentit pas. Le pilote tire à fond sur la corde de soupape. Bing, la nacelle touche, rebondit. On traîne, nacelle couchée, passagers entassés les uns sur les autres, coincés le mieux possible pour ne pas être éjectés, brinquebalés en tout sens pendant que la voile essaie de se vider. On serre les fesses et les appareils photo. Arrêt. Sortie prudente du "dog house" (sur consigne du pilote !). Une longue trace au sol témoigne de la violence et de la durée du contact.

Les pilotes du Nord ou de la Beauce, où les champs se mesurent en hectares, n'hésitent pas à décoller dans des conditions qui rebutent ceux de régions où les parcelles sont petites et offrent peu de place pour les atterrissages mouvementés. Pour limiter le traînage, il est possible de se freiner dans les arbres et les haies, ou d'utiliser le panneau de déchirure s'il est monté sur le ballon.

Tricher

Là où il y a compétition (même si son enjeu est faible), il y a des tricheurs et l'aérostation n'échappe malheureusement pas à cette malédiction. Il y a des petites tricheries auxquelles personne ne résiste, celles où l'on essaie d'embobiner gentiment l'observateur pour gagner quelques mètres, et il y a la grosse tricherie comme faire poser ou déplacer son marqueur au sol par un complice à moto.

La triche est pourtant pratiqué par des pilotes connus, lors de compétitions importantes du style "championnat de France". Certains tentent aussi de proposer de l'argent à des concurrents adverses pour qu'il s'inclinent. Décidément, ce milieu est pire que celui du foot ! Heureusement, ces tristes sires sont rares. Mais c'est toujours difficile d'admettre que des pilotes bien classés trichent.

S Liste alphabétique U

L'Aérostation à la Française


Arnaud Deramecourt

L'adresse de cette page est : http://aerostation.free.fr/ffa/glo_t.shtml
Dernière mise à jour le 24/08/2000